Pascal Frament

Loading Images
wpif2_loading
Vanouissement
Cher-Herv
Comme-un-point
Daniel-Meier
Elle-et-lui
Elles-pr-ici-mm
Et-maintenant
Immersion
In-absentia
In-girum
Le-bal
Le-ciel
le-Pavillon-des-vid-os
images

« le cinéma substitue à nos regards un monde qui s’accorde à nos désirs »
Jean-Luc Godard citant André Bazin

Au commencement il y a une onde colorée qui traverse l’espace jusqu’à ce qu’elle vienne soudain rencontrer la rétine. Puis l’image au fond de l’œil est emportée vers la conscience. Les couleurs deviennent régions, les contrastes contours, l’objet apparaît. Avec lui vient le sens. Voici le monde tel que nous y sommes, tel que nous y « baignons ». Mais que l’observation se prolonge, aille jusqu’à l’excès, et le motif se dissout en grandes flaques de couleurs.

L’installation présentée à la Galerie Marino écrit un contrepoint où alternent mouvement et narration, peinture et vidéo, contemplation et silence. Elle se place à la frontière de deux instants, cette limite même où le sens émerge de l’image avant de retomber comme englouti par la couleur seule.

— Liens vers les expositions passées —



 Exposition Pascal Frament du 4 mai au 4 juin 2011